Parlons croisières!

1 août 2018 -
Hôtel Château Bellevue

Avez-vous déjà emprunté la Côte de la Montagne pour vous rendre dans le Vieux-Port alors qu’un navire de croisière est amarré au quai 21? La vue est saisissante! On prend alors toute la mesure de ces géants de la mer. Et on comprend aussi pourquoi l’escale, l’embarquement ou le débarquement à Québec est un point culminant de l’expérience vécue par les croisiéristes lors de leur voyage.

Québec est une ville portuaire qui accueille des navires en escale depuis très longtemps. Des efforts ont toutefois été faits depuis environ 20 ans pour que Québec devienne de plus en plus un port d’embarquement et de débarquement, ce qui permet aux croisiéristes de prolonger leur séjour et de profiter pleinement de tout ce que Québec a à leur offrir.

Bien sûr, la beauté et le caractère patrimonial de la ville plaisent aux croisiéristes. Ceux que nous accueillons à l’Hôtel Château Bellevue sont des voyageurs individuels majoritairement américains qui viennent d’aussi loin que la Californie pour prendre contact avec le fleuve Saint-Laurent et se faire raconter l’histoire de Québec. Ils sont généralement enchantés de pouvoir explorer la ville à leur rythme avant le départ de leur navire ou au retour de leur croisière à Québec. Cette pause leur permet de mieux se retrouver entre amis, de faire la connaissance d’autres voyageurs et de prolonger leur plaisir jusqu’à la dernière minute puisque l’Hôtel Château Bellevue se trouve à moins de 2 km du terminal de croisières.

Québec reçoit plusieurs types de croisières et si les mois de septembre et d’octobre demeurent les plus populaires, grâce aux paysages multicolores qu’offre l’automne, la saison des croisières s’étire de plus en plus; ainsi, les premiers navires arrivent maintenant à Québec dès le début du mois de mai alors que les derniers quittent le port au début du mois de novembre.

Au fil des années, de nouveaux marchés se sont ouverts et on observe l’arrivée de nouvelles clientèles chez les croisiéristes. Cette année, c’est la visite du navire Disney Magic le 26 septembre prochain qui fera sûrement les manchettes alors que le Port de Québec déroulera le tapis rouge pour les quelque 2 700 passagers qui en débarqueront pour la première fois à Québec. Et c’est sans parler des navires de la catégorie des Sea Princess, Queen Mary 2 et Adventure of the Seas qui attireront sûrement les amateurs et les résidents de la grande région de Québec venus spécifiquement pour les admirer.

Si l’arrivée de ces navires est un véritable spectacle en soi, elle est aussi attendue par plusieurs entreprises et commerces de la région pour l’activité économique qu’elle génère. En 2017, les résultats de l’étude pancanadienne The Economic Contribution of the International Cruise Industry in Canada démontraient que la dépense moyenne d’un croisiériste à Québec avait été d’environ 177 $ et de 39 $ pour chacun des membres d’équipage, ce qui représentait au total une dépense de 19 M $. L’étude révélait aussi qu’entre 40 et 45 % des croisiéristes interrogés au Québec avaient débuté ou terminé leur croisière dans un port québécois, plutôt que dans un port américain ou des provinces maritimes. Autre fait intéressant, l’accueil des résidents a été identifié comme un facteur majeur de satisfaction par les croisiéristes avec une note de 9,4 sur 10. Il est important de noter qu’en 2016, la région de Québec avait reçu la visite de 151 500 des 349 900 passagers ayant visités l’un des ports québécois.

La ville de Québec a tout pour plaire aux croisiéristes dont 51 % proviennent des États-Unis (Californie et Floride) et 24 % d’Europe (Allemagne et Angleterre), et dont l’âge moyen est de 64 ans. Les navires accostent au centre-ville, ce qui facilite leurs déplacements. Le caractère sécuritaire de la ville les incite à flâner sans inquiétude et à revenir à pied au navire, quelle que soit l’heure, de jour comme de soirée.

La ville a une offre d’hébergements, de restaurants, d’attraits et de commerces et boutiques à la hauteur des attentes de ces visiteurs amateurs de ce qui est beau et de ce qui est bon. En fait, la croisière agit souvent comme une vitrine sur ce que la ville de Québec a de meilleur à offrir, ce qui explique qu’environ le tiers des croisiéristes disent avoir l’intention de revenir au Québec au cours des trois années qui suivront leur croisière. Nous voyons, à l’Hôtel Château Bellevue, de plus en plus de ces visiteurs et nous croyons que ce n’est qu’un début puisque la clientèle des croisiéristes est en croissance continuelle depuis les dernières années.

D’ici notre prochain rendez-vous, je vous propose d’aller faire un tour au Vieux-Port pour assister à l’arrivée ou au départ de l’un de ces navires; vous trouverez l’horaire ici. Vous aurez peut-être, un peu comme moi, l’impression d’être vous aussi en vacances à la seule vue de ces grands navires blancs !

D’ici là, je vous souhaite de passer une fin d’été agréable et un début d’automne lumineux!

À la prochaine!

Aude Lafrance-Girard

Clavardage